Le 1er octobre : 1 an de lutte pour la liberté

Le CDR Paris organise, lundi 1er octobre 2018 à 19h30, salle Jean Dame (17 Rue Léopold Bellan, 75002 Paris, Paris 2e) l’événement « Le 1er octobre : 1 an de lutte pour la liberté », la projection du documentaire

« El primer dia d’octubre » (le premier jour d’octobre), réalisé par l’équipe de La Directa, média coopératif catalan.

Le CDR Paris souhaite ainsi commémorer le premier anniversaire du référendum d’autodétermination de la Catalogne, qui a eu lieu le 1er octobre 2017 malgré la répression, avec un lourd bilan d’un millier de personnes blessées et, encore aujourd’hui, 9 prisonnier.e.s politiques et 7 personnes en exil.

Malgré le changement à la tête du gouvernement espagnol en juin dernier, la très inquiétante situation créée par l’ancien gouvernement de remise en cause des droits de l’homme et de la démocratie, rappelant ainsi à plusieurs égards la dictature franquiste, est toujours d’actualité, avec la judiciarisation de ce qui devrait être un débat politique fondé sur le dialogue et la recherche de solutions politiques démocratiques.

En effet, un an après la violente répression des citoyen.e.s qui voulaient s’exprimer par leur vote, les défenseurs du droit à l’autodétermination sont loin d’avoir abandonné la rue. Le 11 septembre dernier, jour de la fête nationale catalane, plus d’un million de personnes ont marché dans les rues de Barcelone pour demander la libération des prisonnier.e.s politiques et le retour des exilé.es, ainsi que pour demander l’instauration de la République catalane que deux millions de personnes avaient choisi le jour du référendum.

Avec cet événement organisé à Paris, le CDR veut s’unir aux autres CDR et organisations actives dans le monde afin de célébrer le succès d’un référendum défendu par la force du peuple et faire savoir que notre lutte ne cessera pas. Nous engageons toutes nos forces pour que l’unité pour la libération des prisonnier.e.s politiques se développe et s’élargisse avec toutes celles et ceux qui n’acceptent pas que des personnes demeurent emprisonnées, menacées ou en exil pour le simple fait d’avoir exercé leur droit à voter et à décider. Vive la République catalane !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s