55 urnes du 1er-Octobre exposées pour la liberté

Véritable dénonciation de la « répression policière » lors du référendum sur l’indépendance de la Catalogne, les « 55 urnes pour la liberté » sont à découvrir à la Maison de la Catalanité jusqu’au 25 septembre.

De Rajoy à Sanchez: l’opération d’Etat de l’establishment espagnol

Ana Patricia Botin, présidente de Banco Santander et référent de l'Ibex35 (le CAC40 espagnol n.d.t.) s'est congratulée de la désignation de Nadia Calviño comme ministre d'Economie. "C'est  une garantie" en dit-elle. Alfredo Pérez Rubalcaba  se répand en éloges envers le nouvel exécutif alors que deux années auparavant il avait empêché Pedro Sanchez de constituer un … Continuer de lire De Rajoy à Sanchez: l’opération d’Etat de l’establishment espagnol

[Projection + débat] « El primer dia d’Octubre ». Vendredi 8 juin, 19h30, Paris

Vendredi 8 juin 2018, à partir de 19h30, le Comité de Défense de la République catalane (CDR Paris) et nogozon vous invitent à la projection du documentaire « El Primer dia d’Octubre » (le Premier Octobre), réalisé par l’équipe de La Directa, un média coopératif catalan. Ce documentaire retrace la journée du référendum pour l’autodétermination … Continuer de lire [Projection + débat] « El primer dia d’Octubre ». Vendredi 8 juin, 19h30, Paris

Que s’est-il passé en Catalogne et dans l’État espagnol au mois de mai ?

  Le 1er mai 2018 : - Manifestations de travailleurs dans la matinée dans les 4 capitales catalanes (Barcelone, Girona, Lleida et Tarragona) au cours desquelles des milliers de personnes réclament en particulier une augmentation des salaires et des pensions, moins de précarité dans le monde du travail, une vraie égalité salariale entre les hommes et les … Continuer de lire Que s’est-il passé en Catalogne et dans l’État espagnol au mois de mai ?

Opération de la Guardia Civil espagnole contre les CDR pour terrorisme et rébellion

L’Audiencia nacional a lancé une opération contre les Comités de Défense de la République (CDR) mardi 10 avril 2018 et, pour le moment, la Guardia Civil a arrêté au moins deux membres accusés de terrorisme, de sédition et de rébellion.