La justice espagnole va faire disparaître toute une génération politique catalane

A partir de cet été ou à l’automne, le procès gigantesque qui va se tenir pour juger la déclaration d’indépendance va décimer des dizaines d’hommes et de femmes politiques. Certains risquent de passer des décennies en exil, d’autres en prison, un grand nombre recevront de lourdes amendes et la totalité sera probablement inéligible à vie.

Manifeste des CDR internationaux

Communiqué émis le 30 janvier 2018 Les Comités internationaux de défense de la République catalane (CDR) constitués librement en collectifs auto-organisés dans plus de trente villes du monde entier, expriment leur position au moment de l'investiture à la présidence de la Generalitat (gouvernement de la Catalogne) : 1. La violence La violence exercée par l'Etat espagnol … Continuer de lire Manifeste des CDR internationaux

Élections en Catalogne : une victoire aigre-douce pour l’indépendance

"Ce n’est pas une bataille que la gauche internationale peut se permettre d’observer et de commenter de l’extérieur. Le vrai défi de la gauche internationaliste vis-à-vis de la Catalogne est de construire une solidarité avec notre lutte et aussi de lutter contre leurs propres gouvernements. Les problèmes auxquels nous sommes confrontés – le néolibéralisme, la répression, le fait que nous ne pouvons pas contrôler nos propres vies – existent partout. La lutte pour le droit de la Catalogne à décider de son avenir n’est pas une question nationaliste étroite, elle fait aujourd’hui partie de la lutte internationale pour un monde différent."

La CGT Occitanie fraîchement créée demande la libération des membres de l’ex-gouvernement Catalan

Incarcérer des membres du gouvernement catalan "alors que des élections régionales sont convoquées revient à vider le débat démocratique de sens. On ne saurait régler une question politique par la voie judiciaire et invoquer les formes de l'Etat de droit pour mieux en ignorer l'esprit"... Le syndicat "appelle le gouvernement français à sortir de sa position bienveillante vis à vis des violences policières et violations des libertés. Le gouvernement français et l'Union Européenne doivent oeuvrer pour une sortie de crise qui soit respectueuse de l'expression de la diversité des opinions qui existent en Espagne et en Catalogne".