Micro européen. La Catalogne en question

Les séparatistes dénoncent une "farce" et un procès politique. 25 ans de prison sont requis contre Carles Puigdemont, réfugié en Belgique, 7 à 17 ans ont été requis contre les onze autres accusés, dont l'ancienne présidente du parlement catalan, plusieurs "ministres" régionaux et les responsables des puissantes associations indépendantistes ANC et Omnium Cultural.