P-O/ Situation en Catalogne espagnole : la députée Laurence Gayte (LREM) prend ses distances avec son propre Gouvernement !

Mme la députée Laurence Gayte appelle l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères au sujet des emprisonnements politiques espagnols. Sans vouloir porter un jugement sur la question de l’indépendance de la Catalogne, qui est une affaire interne à l’Espagne, cette crise a provoqué une réaction judiciaire forte de la part du gouvernement espagnol qui choque beaucoup de concitoyens et fait réagir plusieurs gouvernements européens, dont l’Allemagne, la Belgique et la Suisse.

Pourquoi soutenir la lutte pour la République catalane

La prise de position anti-indépendance unanime et très ferme de « l’institution des institutions » capitalistes néolibérales qu’est l’Union européenne (en accord avec les dirigeants de tous ses Etats) a mis en évidence l’énormité et l’absurdité des illusions – typiques de la petite-bourgeoisie – entretenues par les dirigeants indépendantistes. Mais aussi et surtout le fait qu’une République catalane n’entre nullement dans le cadre de ce que les impérialismes européens sont prêts à accepter.