Catalogne… l’enjeu, le droit à l’autodétermination…

René Cassin, Prix Nobel de la Paix et rédacteur du Préambule de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, "rejette la prétention des États existants à vouloir trancher par le biais de leur constitution les problèmes reliés à l'autodétermination d'un peuple que les hasards de l'histoire ont placé sous leur domination."

Puigdemont « fusillé » !

Tout ceci doit attirer l'attention sur la part de responsabilité, dans la mauvaise situation politique actuelle de l'Espagne, que prend la gauche "de régime", celle qui soutient totalement, contre une République catalane émergente, une monarchie corrompue, démasquée de l'aura de légitimité politique que la Transition lui avait assignée en faisant oublier qu'elle est le symbole même d'une continuité de la démocratie espagnole avec la dictature.

Micro européen. La Catalogne en question

Les séparatistes dénoncent une "farce" et un procès politique. 25 ans de prison sont requis contre Carles Puigdemont, réfugié en Belgique, 7 à 17 ans ont été requis contre les onze autres accusés, dont l'ancienne présidente du parlement catalan, plusieurs "ministres" régionaux et les responsables des puissantes associations indépendantistes ANC et Omnium Cultural.