« La droite espagnole a le franquisme dans son ADN » (Ian Gibson)

"Aujourd’hui, en 2018, Franco est encore au Valle de los Caídos [la Vallée de ceux qui sont tombés pendant la Guerre Civile, en fait des seuls combattants franquistes], sa tombe est couverte de fleurs fraîches tous les matins, payées par les Espagnols ! En tant qu’hispaniste et espagnol naturalisé, j’en éprouve une vraie honte ! "