Espagne: brûler une photo du roi relève désormais de la liberté d’expression pour la CEDH

La CEDH a en outre souligné que "la sanction pénale imposée aux requérants (constituait) une ingérence dans la liberté d'expression qui n'était ni proportionnée au but légitime poursuivi, ni nécessaire dans une société démocratique".