Deux avis de l’UN WGAD – Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire

La répression de l’Etat Espagnol a engendré ces derniers mois des avis, déclarations, rapports de la communauté internationale. Deux avis de l’UN WGAD - Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire ont été émis en juin et juillet 2019. Le premier est relatif à des demandes faites par Jordi Sanchez, Jordi Cuixart et Oriol Junqueras, et le second à des demandes faites par Raül Romeva, Dolors Bassa, Joaquim Forn et Josep Rull. Ces 7 personnes ainsi que Carme Forcadell et Jordi Turull ont été accusées de rébellion, puis jugées début 2019, et le verdict de sédition et détournement de fonds a totalisé 103 ans de prison, en septembre. Cet article de Neus Torbisco-Casals- professeur en  Droit Humain-, Nico Krisch -professeur de Droit International- et Ralph Bunche -avocat et secrétaire général de l'Organisation des Nations et des Peuples non représentés (UNPO)-, publié en catalan le 4 juin dans le journal en ligne Vilaweb a été traduit par Marie Fonollosa.