Témoignage d’une catalane: « Le dictateur est mort quand j’avais quatorze ans »

Cette lettre a été adressée au journal suisse 1dex et publiée le 26 janvier

 

Monsieur le Rédacteur en chef,

Je m’adresse à vous afin de partager avec vous, si ça vous intéresse, ma vision comme citoyenne de la Catalogne.

Je suis une femme d’âge moyen, actuellement au chômage, et qui s’occupe de sa mère, une dame âgée de 90 ans.

La Catalogne est mon foyer, c’est ici que je suis née aux années 60, en pleine dictature franquiste, pendant une époque où l’action de parler était étroitement reliée à la prudence. Tout est passé et le dictateur est mort quand j’avais 14 ans et depuis lors j’ai pensé que je vivais dans une démocratie, hélas il y a trois mois j’ai découvert que je m’étais tout à fait trompée.

Les événements qui se sont déroulés depuis le mois d’août sont plus propres d’un film de science-fiction que de la réalité où je croyais que je vivais. Peu de temps après les attentats de Barcelonne et Cambrils, on disait déjà qu’il s’agissait peut-être d’une fausse bannière et quelques mois après le CNI (Service d’Intelligence Espagnol) a confirmé qu’il avait un Imam à la solde…c’est jusqu’ici qu’ils sont arrivés avec ses mensonges. Heureusement que la maison où logeaient les terroristes a explosé…

Nous avons une police qui a résolu la question en trois jours, en tenant compte qu’ils n’ont pas accès direct à Europol à la demande expresse de l’Espagne. Pendant que quelques journaux théoriquement crédibles disaient que la CIA avait prévenu les Mossos (la police catalane)… c’était complètement faux.

Depuis lors, les événements se sont précipités dans la Catalogne. A la mi-septembre ils nous ont pris nos institutions, ils ont envoyé 12.000 effectifs policiers et militaires et vous allez penser surement que c’était pour nous protéger d’une possible attaque terroriste… mais non, c’était pour empêcher le référendum d’autodétermination du 1er Octobre… les images ont traversé le monde entier sauf un endroit, savez-vous lequel? Oui, l’Espagne, avec le cri de guerre des policiers “A por ellos” (“On se les faits”).

Avec plus de 1.000 blessés à cause de la brutalité policière de ce jour-là, nous avons pu voter, malheureusement pas partout, ils nous ont enlevé plus de 700.000 possibles votes. Le OUI a gagné quand même, avec 2.000.000 votes face à 100.000 votes pour le NON. Quinze jours après ils ont emprisonné nos leaders sociaux Jordi Cuixart, président d’Omnium Cultural et Jordi Sanchez, président de Assemblea Nacional de Catalunya. (Aujourd’hui ils sont encore en prison préventive, accusés de sédition et violence). Ils ont aussi dégradé le chef des Mossos d’Esquadra, le responsable de la résolution des attentats de Barcelone, qui maintenant fait des photocopies dans un bureau.

Le 27 Octobre le Parlement a déclaré la République Catalane avec 70 votes à sa faveur, 10 en contre et quelques députés enfuits du vote, le groupe du 155, PSC-PP-C’s.

Le 28 le gouvernement espagnol a décrété l’imposition de l’article 155 de la Constitution et quelques jours après M. Rajoy a convoqué des élections pour la 21 décembre.

Le 30 d’octobre la moitié de gouvernement catalan s’est exilé à Bruxelles, l’autre moitié, comme vous le savez, ont été emprisonnés, dont deux y sont encore avec les Jordis.

L’Etat espagnol a pris possession de la Generalitat, du Trésor public catalan, les média catalans, notre police et a arrêté tout ce qui permettait le fonctionnement normal de notre pays; ils ont arrêté de nombreux postes budgétaires, par exemple, des projets boursiers de recherche et toutes les tâches sociales qui dépendaient directement des fonds de la Generalitat, en laissant sans provisions les écoles pour acheter du matériel, les soupes populaires, les projets humanitaires, etc. Maintenant ils obligent les institutions à rendre les subventions parce qu’ils disent que le TVA n’a pas été déclarée (??? ). On exige à TV3 (la télévision publique catalane) de rendre 70.000.000 €, ce qui forcera surement sa fermeture. Ce n’est pas leaTVA, mais une amende à cause de sa pluralité et son écartement de la perversion médiatique.

Entre-temps son déploiement policier a coûté plus de 80.000.000 €.

Campagne électorale 21D

L’état espagnol a réalisé une campagne médiatique hallucinante contre notre gouvernement légitime dans tous les média à leur disposition, c’est à dire TOUS dans l’Espagne, même les nôtres, comme TV3 et Catalunya Radio, intervenus par l’article 155. Tout pour aider leur intérêts pour gouverner la Catalogne. Pendant que nos légitimes ministres ne pouvaient pas faire campagne puisqu’ils étaient emprisonnés ou exilés et ceux qui étaient en liberté devaient être prudents avec leurs déclarations en risquant d’être déclarées illégales… très surréaliste. Même avec tout contre nous… nous avons gagné à nouveau, pas avec une majorité écrasante, mais nous avons gagné quand même.

Les élections sont passées et ils ont perdu à nouveau, le bloc souverainiste a gagné et maintenant ils veulent leur empêcher de former un gouvernement, faisant valoir que le Président n’est pas dans la Catalogne et pourtant ne peut pas gouverner. Ils ont déjà dit qu’ils vont saisir la Cour Constitutionnelle pour démonter l’investiture de notre Président; si le Président n’est pas investi à Bruxelles il ne pourra plus revenir puisqu’il serait arrêté et emprisonné dès qu’il traverserait la frontière. Et comme M. Rajoy a dit, si les Catalans n’ont pas appris à voter, ils vont refaire les élections jusqu’à ce que nous apprenions à le faire.

Tous les jours quelque journal télévisé ouvre les informations avec des fautes de notre  gouvernement, ils ont réussi à convaincre la majorité des Espagnols que les Catalans sont comme des ennemis à battre et qu’ils condamnent sans aucun avis tout ceux qu’ils leur vendent à la télé. Heureusement pas tout le monde, il y a des gens qui lisent en d’autres langues et qui aiment bien de savoir ce qui se dit au-delà de leurs frontières.

Grâce aux média comme le vôtre, le monde entier a appris ce qui se passe dans la Catalogne et dans l’Espagne, dans tout le monde entier à l’exception de l’Espagne. C’est pour ça que je vous écris, d’une part pour vous remercier en mon nom et aussi en nom de beaucoup de gens de la Catalogne, et d’une autre part pour vous prier de continuer à parler de nous. Nous avons besoin de vous plus que jamais.

La Catalogne sera libre ou ne sera pas; l’autodétermination des peuples est très forte, d’avantage chaque jour. Mme De Cospedal (ministre de défense, connue pour avoir cru au complot Cipollino) a dit il y a quelques jours que l’armée espagnole était préparée pour agir dans la Catalogne… tout celà arrive dans un pays qui fait part de l’Union européenne, pendant que ceux-là se taisent. Est-ce qu’ils veulent du sang versé dans les rues?

Nous ne voulons pas du sang versé, nous voulons construire une République, moderne et plurielle, où tout le monde aura sa place. Nous ne voulons pas des gouvernements corrompus comme celui du PP, avec plus de 900 inculpés et une loi faite sur mesure pour les favoriser. C’est le peuple qui commande et le gouvernement obéit, cela est une République et c’est ça ce qui a conduit nos représentants à l’exil et à la prison. Le peuple se sent déjà une République et nous voulons que le monde entier le sache.

Si l’Espagne gagne par la force et l’Europe et le monde entier ne disent rien, c’est lequel le rôle qui jouent les institutions comme l’ONU ou les Droits Humains? Quelle image donnent-ils  devant la société? et, surtout, quel est le message qu’ils veulent transmettre à l’humanité?

Le coeur de l’Europe est en train de subir la maltraitance du dictateur, du conquéreur, et tout le monde regarde de l’autre côté. Jusqu’à quand? Réveillez-vous!

Je laisse à votre avis la décision de publier ou non ma lettre. Je l’enverrai à tous les média qui, à mon avis, ont traité avec justesse notre cas.

Je vous remercie de votre attention.

Très cordialement,

Pilar …

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s