Quelques nouvelles de la situation des 9 prisonniers politiques catalans

Quelques nouvelles de la situation des 9 prisonniers politiques catalans.  Dans cette période de déconfinement, la bataille juridique est relancée, tant au niveau espagnol qu’au niveau européen. La Cour constitutionnelle espagnole a enfin accepté d’examiner l’appel contre la décision du Tribunal Suprême (TS) qui condamne les leaders catalans à neuf ans de prison pour crime de sédition.

[Amnistie et Liberté pour les prisonniers politiques catalans- C19#8]

La pandémie de coronavirus n'a absolument pas empêché la répression des indépendantistes, mais elle est passée au second plan derrière le flot ininterrompu d’informations concernant le COVID-19. (...) Une chose est indéniable, c’est qu’avec le gouvernement PSOE, la situation des détenus ne s'est pas améliorée par rapport à l’époque où le PP était au pouvoir ; le changement de procureur général n'a pas entraîné de changement dans ce ministère (que Pedro Sanchez disait contrôler) mais qui reste infecté par le virus du totalitarisme.

Le Président Torra rattache le dialogue à l’exercice du droit à l’auto-détermination

Lors des vœux institutionnels de fin d’année, le Président de la Generalitat a insisté sur le besoin de dialoguer mais précise que ce dialogue ne pourra être "honnête" qu’avec l’engagement de donner la parole aux citoyens. (...) Quelques minutes après l’annonce d’ERC sur la convocation d’un Conseil National pour décider de son abstention à l’investiture à la présidence de Pedro Sánchez en échange d’une table de négociation entre les deux gouvernements, Torra a demandé "des contenus concrets et des engagements pour des solutions politiques et démocratiques". "Sans un engagement de donner la parole à la citoyenneté sur l’avenir politique de la Catalogne, il n’y a pas de dialogue honnête possible, mais plutôt une volonté de combler des trous avec des propositions périmées", a-t-il alerté. Et d’ajouter : "le dialogue, c’est aussi la reconnaissance et, dans le cas actuel, cela signifie la bilatéralité et le respect des sujets politiques, avec des droits et des devoirs".