Catalanistes emprisonnés. Les juges espagnols se ridiculisent devant toute l’Europe

« Si l’on se réfère à la rébellion avec désordres en la rapportant au fait que des milliers de personnes se rassemblent devant un bâtiment pour protester, toute mobilisation devant un bâtiment officiel peut donner lieu à des poursuites pour délit de sédition ».

La justice espagnole va faire disparaître toute une génération politique catalane

A partir de cet été ou à l’automne, le procès gigantesque qui va se tenir pour juger la déclaration d’indépendance va décimer des dizaines d’hommes et de femmes politiques. Certains risquent de passer des décennies en exil, d’autres en prison, un grand nombre recevront de lourdes amendes et la totalité sera probablement inéligible à vie.

Nous avons pris la modeste décision de ne pas reculer

Après avoir mené à bien le référendum, acte intrinsèquement démocratique s'il en est, nous avons décidé de continuer ensemble afin de rendre effective la République. Une République que rien ni personne ne peut détenir, une République pour tous, une République démocratique, socialement juste et construite à partir de la base.

Catalogne. Puigdemont bientôt réélu président … et emprisonné ?

Laisser défaire cette mobilisation sur les droits démocratiques de la Catalogne, c'est donner du rapport de force à Rajoy et, de fait, à sa relève macronisée XXL, à forte composante lepénisante, Ciudadanos !