Le Président Torra rattache le dialogue à l’exercice du droit à l’auto-détermination

Lors des vœux institutionnels de fin d’année, le Président de la Generalitat a insisté sur le besoin de dialoguer mais précise que ce dialogue ne pourra être "honnête" qu’avec l’engagement de donner la parole aux citoyens. (...) Quelques minutes après l’annonce d’ERC sur la convocation d’un Conseil National pour décider de son abstention à l’investiture à la présidence de Pedro Sánchez en échange d’une table de négociation entre les deux gouvernements, Torra a demandé "des contenus concrets et des engagements pour des solutions politiques et démocratiques". "Sans un engagement de donner la parole à la citoyenneté sur l’avenir politique de la Catalogne, il n’y a pas de dialogue honnête possible, mais plutôt une volonté de combler des trous avec des propositions périmées", a-t-il alerté. Et d’ajouter : "le dialogue, c’est aussi la reconnaissance et, dans le cas actuel, cela signifie la bilatéralité et le respect des sujets politiques, avec des droits et des devoirs".

Catalogne… l’enjeu, le droit à l’autodétermination…

René Cassin, Prix Nobel de la Paix et rédacteur du Préambule de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, "rejette la prétention des États existants à vouloir trancher par le biais de leur constitution les problèmes reliés à l'autodétermination d'un peuple que les hasards de l'histoire ont placé sous leur domination."